Exposition été 2016 : « Le bel été des peintres en Bretagne » à Perros Guirec

Illustration du Bain des bretonnes

« Bain de Bretagne  » ou  » Baigneuses à Saint Guénolé » vers 1909, grande aquarelle – Collection particulière

La ville de Perros-Guirec a voulu porter un regard différent, axé sur l’été et les estivants sur la plage, la baigneuse, les régates de voiliers, les rochers, les jeux des enfants, la fête des Filets bleus, la « joie marine » comme le dit bien le titre d’une huile d’André Marchand, sous le soleil mais aussi Dans le Vent et Contre le Vent, joli titre d’oeuvres de Lemordant. Le superbe catalogue signé par Denise Delouche fait honneur aux artistes représentés, parmi lesquels Lansyer, Gromaire, Auburtin, Rohner, Otero, Picasso, Denis, Buffet, Zingg, Jonas etc…

Lucien Simon est mis à l’honneur avec une magnifique et particulièrement grande aquarelle « Bain en Bretagne » (140×104 – 1909), et une huile « Barque devant le château rose » évocatrice du retour de la pêche dans le soir calme. Là aussi, des oeuvres furent prêtées par des membres de notre association.

Barque devant le château rose, Lucien Simon, collection particulière

Barque devant le château rose, Lucien Simon, collection particulière


Du 25 juin au 4 septembre 2016 au Centre culturel de Perros Guirec

Exposition sur Jacques Emile Blanche, portraitiste de la Belle Epoque à Deauville

expo-2016-j-e-blanche-cartoucheUne belle exposition sur Jacques Emile Blanche (1861-1942), ami de Lucien Simon a été présentée à Deauville à la galerie Point de Vue cet été. Y figurait le portrait de Jacques Emile Blanche par Lucien Simon, prêté par le Musée des Beaux Arts de Rouen.

Exposition au Petit Palais : « George Desvallières : La peinture corps et âme »

exposition petit palais desvallières

À Paris, au Petit Palais, une grande exposition a ouvert sur le peintre contemporain et ami de Lucien Simon : « George Desvallières : La peinture corps et âme ».

Georges Desvallières fut un contemporain (1861-1950) et ami très proche de Lucien Simon, dont il fit un portrait jeune homme, exposé dans une des premières salles de cette très belle première rétrospective du peintre. Elève de Gustave Moreau, Desvallières évolua de façon très indépendante du symbolisme au sacré en privilégiant la figure humaine comme centrale dans son œuvre ; « Son style puissant s’incarne dans les figures d’une antiquité héroïque puis dans l’expression profonde d’une foi attisée par l’épreuve de la guerre 1914-1918. » Isabelle Collet, conservateur en chef, et commissaire de l’exposition, et Madame Catherine Ambroselli de Bayser, conseiller scientifique.


L’exposition « George Desvallières : La peinture corps et âme » a lieu du 15 mars au 17 juillet 2016 au Petit Palais, sous la direction M. Christophe Leribault, directeur du Petit Palais


Voir aussi l’article Lucien Simon (1861-1945) – George Desvallières (1861-1950) sur le site web Luciensimon.fr

En Bretagne, à voir prochainement deux expositions présentant parmi d’autres peintres des oeuvres de Lucien Simon

L’exposition « La Fête vue par les peintres en Bretagne  » est programmée du 2 avril au 9 octobre 2016 au Musée du Faouët.

L’exposition « Le bel été des peintres en Bretagne » est programmée du 25 juin au 4 septembre 2016 au Centre culturel de Perros Guirec

Exposition Paris 1900, la ville spectacle

paris-1900

Une grande exposition au Petit Palais du 2 avril au 17 août 2014

L’exposition Paris 1900, La Ville spectacle invite le public à revivre les heures fastes de la Capitale au moment où elle accueillait l’Exposition universelle qui inaugura en fanfare le 20e siècle….dans le Paris de la Belle Époque…

Lucien Simon y était représenté par une peinture intimiste choisie par le conservateur. L’intérêt de cet accrochage tient à la cohabitation avec des artistes contemporains, peintres et sculpteurs, certains connus ou amis de Lucien Simon, comme Rodin, G.Desvallières ou Jacques Émile Blanche, et à beaucoup d’autres d’artistes (cinéma de Melies, mode, arabesque de Guimard, affiche de Mucha, architecture du petit Palais… La présentation de l’œuvre de Lucien Simon était issue d’une collection privée, donc en général pas accessible.

Retour à l’intimité du peintre après la mise en lumière dans le Paris spectacle des années 1900

La peinture de Lucien Simon présentée à l’exposition « Paris 1900, la ville spectacle » était, paradoxalement une peinture intimiste du peintre présentant ses filles Charlotte et Lucienne dans un escalier bleu. De fait, régulièrement, fuyant Paris et ses courants, Lucien Simon aimait le calme, la famille et la lumière si bleutée de cette Bretagne qu’il affectionnait tant et qui aujourd’hui encore illumine ce même escalier de toute sa fraicheur.

 

L’escalier du Sémaphore, 1903 Huile sur toile, 106 x 82, Collection particulière. Les deux filles aînées du peintre, Charlotte et Lucienne, dans l’escalier de la partie ancienne du Sémaphore.

L’escalier du Sémaphore, 1903
Huile sur toile, 106 x 82, Collection particulière.
Les deux filles aînées du peintre, Charlotte et Lucienne, dans l’escalier de la partie ancienne du Sémaphore.

 


Exposition du 2 avril au 17 août 2014

Informations pratiques
Du mardi au dimanche de 10h à 18h,
nocturne le jeudi  jusqu’à 20h.
Fermé le lundi et les jours fériés.

En savoir plus


Illustrations littéraires

Colloque original – Les journées de Pierre Loti à Paimpol

Des illustrations de Pêcheurs d’Islande de Lucien Simon y étaient présentées jusqu’au 10 juin 2012


Manifestation organisé par L’association Pierre Loti et la ville de Paimpol autour des peintres (Henri Rivière, Faudacq, Séevagen, Bouillé, Herland, etc) et des illustrateurs des éditions originales des romans « bretons » de Pierre Loti (Rudaux, Dufour, Foucqueray, Cheffer, Simon, etc). Editions originales prêtées par la médiathèque de Rochefort. Photographes (Rudaux, Torty, Bouillé).


Voir le programme (PDF – 1.8 Mo)

vignette

Exposition sur Jacques Émile Blanche

Du côté de chez Jacques Émile Blanche, un salon à la belle époque !

Exposition du 11 octobre 2012 au 27 janvier 2013 sur Jacques Émile Blanche, ami de Lucien Simon, à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, au 3 rue Léonce Reynaud 75116 Paris.

 

La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent consacre sa 18e exposition au peintre Jacques Émile Blanche (1861-1942), portraitiste contemporain et ami de Lucien Simon. « L’exposition se concentre sur sa période faste d’avant 1918 en réunissant plus de soixante-dix œuvres du peintre dans un décor Belle Époque où l’on croisera le jeune Proust, Gide, Rodin, Cocteau, Debussy, Stravinsky, Degas, Mallarmé, Louÿs, Claudel… »

Jacques Émile Blanche est un contemporain peintre et ami de Lucien Simon, auquel il restera lié jusqu’à sa mort en 1943. Fils d’un médecin célèbre spécialisé dans les maladies mentales, il a été mêlé de près à la société mondaine et intellectuelle de son temps. Il a été le portraitiste des hommes en vue et des femmes élégantes de cette époque, portraits dont un grand nombre figurent dans cette exposition, par exemple ceux de Rodin, Degas, Proust, Gide, Ochoa, Bergson, Baignères, Montesquiou, Claudel, sans oublier son modèle préféré, Désirée Manfred, au charme énigmatique. En même temps, il fut un écrivain de qualité, romancier, critique d’art aux opinions bien tranchées qui ne lui valaient pas que des amis.

Il est regrettable que ne figurent dans cette exposition ni le portrait de Lucien Simon par Jacques Émile Blanche, ni celui de Jacques Émile Blanche par Lucien Simon. Les deux tableaux en question sont reproduits ci-après.

 

lucien simon, portrait de jacques emile blanche

Lucien Simon
Portrait de Jacques Émile Blanche

lucien simon

Jacques Émile Blanche
Portrait de Lucien Simon

Dans ses livres et ses articles, il est souvent question de Lucien Simon, et il y aurait lieu de faire une étude plus approfondie de leur relation artistique et personnelle.

Il serait cependant dommage de ne pas profiter de cette belle exposition presque intimiste, avec une présentation de tableaux dans une restitution de salon. Un peu de musique accompagne le visiteur avec même le parfum de la Belle Époque recréée pour la circonstance.


Liens vers la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent et le dossier de presse très illustré de l’exposition :