Les élèves de Lucien Simon

La liste ci-dessous regroupe ceux des artistes, ayant été admis aux Beaux Arts ou aux académies indépendantes, élèves sur plusieurs années, ou auditeurs libres, que nous avons pu identifier, et qui fréquentèrent les ateliers successifs de Lucien Simon, avec les lieux et dates de l’enseignement reçu quand ils ont pu être précisés, sous toutes réserves, des omissions/erreurs étant toujours possibles, et à compléter (notamment par les lecteurs avertis de ces pages…que nous remercions par avance).

Ceux de ses élèves qui ont évoqué leurs années d’apprentissage, ont en commun une profonde estime pour celui qu’ils ont appelés leur maître. Certains d’entre eux ont eu la chance de bien le connaître, d’autres ont eu aussi l’opportunité d’apprendre des notions complémentaires auprès de plusieurs maîtres. Ces grands professeurs contemporains se connaissaient entre eux et parfois conseillaient à leurs élèves des expériences différentes. Ainsi de nombreux élèves ci-dessous mentionnent dans leurs écrits, mémoires et autres correspondances, avoir fréquenté les ateliers de plusieurs maîtres outre Lucien Simon, tels que René Ménard, Jacques-Emile Blanche, Maurice Denis, René Prinet, Jean-Paul Laurens.

Abréviations utilisées : ENSBA : Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts ; Académies : Julian, Colarossi, de la Grande Chaumière ; GFN : Groupe des Forces Nouvelles.

Liste des élèves ci-dessous : cliquez dans l’encadré

Elèves Lucien Simon

Georges Rohner, un des élèves de Lucien Simon

EXPOSITION, 19 OCTOBRE 2011 – 16 JANVIER 2012, AU MUSÉE DE LA MARINE À PARIS


Georges ROHNER, Les pêcheurs II, 1935 © photo Philippe Virapin / ADAGP Paris 2011

Georges ROHNER, Les pêcheurs II, 1935 © photo Philippe Virapin / ADAGP Paris 2011

Cette exposition intitulée « Georges Rohner et la Guadeloupe 1934-1936 » , qui a commencé le mercredi 19 octobre 2011, s’est terminée le lundi 16 janvier 2012. Elle était proposée par la ville de Basse-Terre -Maison du patrimoine et de l’architecture- et la Direction des affaires culturelles de Guadeloupe dans le cadre de l’année des Outre-mer. Elle a été accueillie place du Trocadéro, au Musée de la Marine à Paris.

Voir le site de l’exposition

« … Admis en 1929 comme élève libre à l’atelier de Lucien Simon, il y bénéficie d’un apprentissage d’une grande liberté d’expression. Avec quelques compagnons d’atelier unis par le même attachement à la peinture classique, Humblot, Despierre, Lasne…, il contribue à la création du groupe « Forces nouvelles » qui prône un retour à une simplicité synthétique, à la rigueur, au dessin et au modelé, en réaction contre l’abstraction. Tout en défendant le renouveau de la figuration, leur peinture se veut ré-interprétation de la réalité…. » 

(Extrait du dossier de presse © Sylvie David-Rivérieulx, Musée national de la Marine)

Comme Lucien Simon nommé en 1934, peintre de la marine, Georges Rohner, très jeune a été attiré par la lumière océanique, ici en Guadeloupe où il semble ne pas avoir oublié les leçons de composition et de hiérarchie picturale de composition entre groupes de personnages au travail et paysages en arrière-plan que lui a probablement enseigné Lucien Simon.

Toutes informations sur ses débuts et son rapport à l’enseignement de Lucien Simon sont les bienvenus sur contact@luciensimon.fr.