Jacques-Emile-Blanche

Exposition sur Jacques Émile Blanche

Du côté de chez Jacques Émile Blanche, un salon à la belle époque !

Exposition du 11 octobre 2012 au 27 janvier 2013 sur Jacques Émile Blanche, ami de Lucien Simon, à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, au 3 rue Léonce Reynaud 75116 Paris.

 

La Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent consacre sa 18e exposition au peintre Jacques Émile Blanche (1861-1942), portraitiste contemporain et ami de Lucien Simon. « L’exposition se concentre sur sa période faste d’avant 1918 en réunissant plus de soixante-dix œuvres du peintre dans un décor Belle Époque où l’on croisera le jeune Proust, Gide, Rodin, Cocteau, Debussy, Stravinsky, Degas, Mallarmé, Louÿs, Claudel… »

Jacques Émile Blanche est un contemporain peintre et ami de Lucien Simon, auquel il restera lié jusqu’à sa mort en 1943. Fils d’un médecin célèbre spécialisé dans les maladies mentales, il a été mêlé de près à la société mondaine et intellectuelle de son temps. Il a été le portraitiste des hommes en vue et des femmes élégantes de cette époque, portraits dont un grand nombre figurent dans cette exposition, par exemple ceux de Rodin, Degas, Proust, Gide, Ochoa, Bergson, Baignères, Montesquiou, Claudel, sans oublier son modèle préféré, Désirée Manfred, au charme énigmatique. En même temps, il fut un écrivain de qualité, romancier, critique d’art aux opinions bien tranchées qui ne lui valaient pas que des amis.

Il est regrettable que ne figurent dans cette exposition ni le portrait de Lucien Simon par Jacques Émile Blanche, ni celui de Jacques Émile Blanche par Lucien Simon. Les deux tableaux en question sont reproduits ci-après.

 

lucien simon, portrait de jacques emile blanche

Lucien Simon
Portrait de Jacques Émile Blanche

lucien simon

Jacques Émile Blanche
Portrait de Lucien Simon

Dans ses livres et ses articles, il est souvent question de Lucien Simon, et il y aurait lieu de faire une étude plus approfondie de leur relation artistique et personnelle.

Il serait cependant dommage de ne pas profiter de cette belle exposition presque intimiste, avec une présentation de tableaux dans une restitution de salon. Un peu de musique accompagne le visiteur avec même le parfum de la Belle Époque recréée pour la circonstance.


Liens vers la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent et le dossier de presse très illustré de l’exposition :