Articles

Lucien Simon et ses parcours bretons: Conférence du 20 juillet 2019 à Quimper pour les Amis du Musée Départemental Breton

L’association Lucien Simon poursuit son travail de sensibilisation sur l’œuvre du peintre auprès de différents publics avec cette conférence demandée par le Musée Départemental Breton de Quimper dans le cadre de la très belle exposition « les derniers impressionnistes: le temps de l’intimité » qui est présentée jusqu’au 29 septembre en partenariat par le Musée des Beaux-Arts et le Musée Départemental Breton.

Comme pour la conférence de Penhors, René Clorennec, Christian Boyer et Béatrice Boyer-Bianchi représentant l’Association Lucien Simon ont orienté leur présentation sur « Lucien Simon et ses parcours bretons ». A l’aide de cartes, de photographies d’hier et d’aujourd’hui et bien sûr de ses tableaux, ils ont présenté un repérage géographique à la fois de ses ateliers de Bénodet et de Sainte Marine, et des lieux du pays bigouden (entre Kérity, Penmarch, Penhors, Pont l’Abbé, etc..) qui l’ont inspiré et que l’on peut identifier sur un certain nombre de ses œuvres.

Ces conférences principalement axées sur le pays bigouden feront l’objet d’un article qui sera publié d’une part dans le Bulletin des activités 2018 de l’Association Bretonne et par la suite sur le site ww.lucien Simon.fr. 

Ce thème est actuellement développé comme sujet du prochain Cahier de notre Association, élargi à des parcours de L. Simon au-delà du pays bigouden.

L’Association Lucien Simon remercie donc chaleureusement l’Association des Amis du Musée Départemental Breton d’avoir initié cette conférence en réunissant près de 50 participants amateurs et intéressés à l’œuvre de Lucien Simon.


Lucien Simon et ses parcours bretons: Conférence à Penhors pour l’Association Bretonne le 10 novembre 2018

L’association Lucien Simon poursuit son travail de sensibilisation sur l’œuvre du peintre auprès de différents publics avec cette conférence demandée par « l’Association Bretonne ». Fondée en 1843, l’Association Bretonne est une société culturelle ayant pour  objectif l’étude de la Bretagne en vue d’accroître le rayonnement de sa culture et le développement de son économie. Elle porte son intérêt autant sur le passé que sur l’avenir, en accompagnant la période actuelle.

Dans ce cadre, la délégation de Cornouaille animée par Jean Waton a organisé le 10 novembre 2018 à Penhors, dans le Finistère une journée d’étude, consacrée notamment à deux artistes ayant travaillé et vécu en Bretagne à la fin du 19ème siècle et pendant la première moitié du 20ème siècle : Lucien Simon, peintre, et son beau-frère André Dauchez, peintre et graveur.

Au cours de cette journée, René Clorennec, Christian Boyer et Béatrice Boyer-Bianchi représentant l’Association Lucien Simon ont animé une conférence en orientant leur présentation sur « Lucien Simon et ses parcours bretons ». A l’aide de cartes, de photographies d’hier et d’aujourd’hui et bien sûr de ses tableaux, ils ont présenté un repérage géographique à la fois de ses ateliers de Bénodet et de Sainte Marine, et des lieux du pays bigouden (entre Kérity, Penmarch, Penhors, Pont l’Abbé, etc..) qui l’ont inspiré et que l’on peut identifier sur un certain nombre de ses œuvres.

Cette conférence principalement axée sur le pays bigouden fera l’objet d’un article qui sera publié d’une part dans le Bulletin des activités 2018 de l’Association Bretonne et par la suite sur le site ww.lucien Simon.fr. 

Ce thème est actuellement développé comme sujet du prochain Cahier de notre Association, élargi à des parcours de L. Simon au-delà du pays bigouden.

Cette journée a permis aussi à Maria Dauchez-Garrouste, Présidente de l’Association André Dauchez, d’animer une seconde conférence sur « André Dauchez et l’Odet ». Cela a été l’occasion d’identifier à la fois ce que ces deux artistes avaient en commun et également ce qui les différenciait profondément  tant en terme de style que de personnalité.

L’Association Lucien Simon remercie donc chaleureusement l’Association Bretonne de l’avoir conviée à cet évènement qui a été un succès en réunissant plus de 140 participants dans ce petit port de Penhors face à l’océan, situé dans le haut pays bigouden si cher à Lucien Simon.

Article de presse Ouest-France

Article de presse Le Télégramme